Les enjeux de la distribution direct

La distribution direct est un thème très souvent abordé en ce moment. En tant qu’acteur du travel, quand nous entendons distribution direct, nous pensons forcément à la norme NDC.

Pour ceux qui ne sont pas au courant, la norme NDC (« New Distribution Capability ») a été mise en place par IATA depuis peu. Elle a pour objectif de faire évoluer l’offre des compagnies aériennes en temps réel sur leurs systèmes de distribution classique, aussi bien sur leur site enseigne que sur GDS. Cette norme va permettre aux consommateurs de bénéficier de produits et de services adéquats en payant uniquement pour un besoin spécifique. Elle est particulièrement efficace pour faciliter la réservation et augmenter l’accès aux services ancillaires des compagnies aériennes.

Cette norme est en train de faire évoluer le secteur du tourisme et de modifier l’organisation de la chaîne de réservation. Les acteurs de la distribution passent depuis toujours sur le GDS afin d’avoir accès aux stocks des compagnies aériennes, aujourd’hui ils vont devoir faire face au changement qui se profile : nombreuses sont les compagnies aériennes qui travaillent sur leur propre API et agrégateur afin d’éviter de passer par le GDS, considéré comme trop coûteux. Certaines compagnies comme Air France, restent cependant solidaire du GDS et mettent en place des Private chanel agreement (PCA), afin que tous les agents aient accès, via Amadeus ou Travelport, à leur contenu en full content sans surcharge.

Dans le même concept, la SNCF développe également son propre PAO (Portail d’Accès aux Offres) afin de faciliter sa distribution en direct.  Cette solution fait partie du processus de désintermédiation. Cela permet aux acteurs de pouvoir mieux contrôler leurs stock en supprimant des intermédiaires et ainsi mieux vendre.

On pourrait également parler des agences réceptives (ou DMC), qui historiquement était partenaire des agences de voyages en recevant sur la destination les clients qui leurs étaient envoyés. Aujourd’hui, ces mêmes DMC ont choisi de passer en direct auprès du client, en B2C.

La désintermédiation de la distribution est donc un sujet d’actualité que tout les acteurs du travel doivent avoir en tête car cela risque d’évoluer dans le futur.

Leave a Comment